Voyages

3 jours en Uruguay depuis Buenos Aires – Uruguay

4 mars 2017

Juste pour voir !

Je continue mon périple en réalisant que oui, l’argent ça part vite et surtout quand t’as deux mois de vacances. Donc, je remets mon week-end pour Valparaiso et son transport en avion plus onéreux à plus tard pour une escapade « charmante » en Uruguay.

Faut savoir qu’il est très facile de se rendre en Uruguay depuis Buenos Aires. Une heure de bateau et c’est plié ! Il existe 3 compagnies qui font l’aller/retour : Buquebus, ColoniaExpress et Seacat. Moi personnellement j’ai pris ColoniaExpress car c’était tout simplement beaucoup moins cher. Vous pouvez comparer les prix directement sur Direct Ferries c’est pas mal et en plus vous pourrez changer ici les horaires si jamais vous passez par ce site ce qui n’est pas négligeable. Quand je dis moins cher, c’est moins de la moitié du prix Buquebus. Donc bon, mon cœur n’a pas balancé longtemps.

Voili voulu, mon billet en mains je me suis dit que visiter seulement Colonia del Sacramento c’était dommage, donc j’ai fait Colonia, Punta del Este et Montevideo. A l’origine j’avais prévu une journée entière à Colonia, puis deux nuits à Punta del Este pour repartir le dernier jour vers Montevideo. Mais clairement Colonia c’est pas si… Bon on va dire que les habitants d’Amérique du sud ne sont nullement habitués aux villages pittoresques et que peu leur en faut pour trouver ça : « Re Lindooooo » ! Moi perso sans faire ma blasée, j’ai fait 3 rues parce qu’en fait y’en a pas plus hein et puis… s’en va ! J’ai eu une petite expérience malencontreuse à Colonia en plus qui ne m’a pas fait adorer ce bled. Femmes seules, faites attention, l’Uruguay c’est pas Buenos Aires, ne vous baladez pas seules dans les rues. Et Montevideo c’est encore pire… Mais ça, je vous le conterai après.

Le port de ColoniaExpress se trouve dans le quartier de la Boca. Oui oui, vous avez bien entendu, LA BOCA, celui qui craint un max. Donc allez-y en Uber ou en taxi et pareil pour le retour. Le passage à l’immigration se fait très rapidement et je n’ai eu aucun souci de retard avec la compagnie. Donc vous pouvez prévoir sans problème les départs de bus rapidement si jamais. Le port de Colonia se trouve juste à côté du Terminal de bus de Colonia et ça c’est bien pratique pour tout coordonner. Au lieu de prendre un bateau directement pour Punta del Este depuis Buenos Aires, préférez le bus c’est VRAIMENT moins cher. Par contre il n’y a pas de direct Colonia>Punta del Este, vous devrez vous arrêter d’abord à Montevideo et prendre un second bus pour Punta. Mais cela se fait très bien. La compagnie COT est sans doute la meilleure. Hyper propre, très à l’heure et dotée du wifi dans les bus ! Et ça c’est bien la première fois que je vois ça dans ma vie !! En plus il y a beaucoup d’horaires de possible donc c’est très pratique. Vous pouvez acheter vos billets directement sur leur site et les changer en guichet gratuitement à la dernière minute. Le chauffeur vous aide même à descendre l’escalier à la sortie, alors que bon, c’est très facile et vous n’êtes pas grabataire, mais on apprécie quand même l’attention ! Vous en aurez pour 8/10€ par trajet.

A votre arrivée à Colonia ou dans toutes les autres villes vous trouverez un point d’information dans tous les ports ou terminal de bus qui vous donnera une carte de la ville (A Colonia, Montevideo ou Punta). Le centre de Colonia est certes très joli mais les prix des restaurants sont totalement prohibitifs. J’ai mangé un panini à 8€ et des brouettes et j’en ai encore mal au cul. Il y a pas mal de petits endroits très mignons pour manger mais les prix sont tous les mêmes…

Je suis arrivée avec le bateau de 8H25 et suis repartie à 13H pour Montevideo. Cela suffit bien amplement ! A Montevideo j’ai pris directement le bus de 16H15 pour Punta del Este. Et suis arrivée le soir. J’ai fait un très bon choix sur l’auberge de jeunesse. Vraiment pas très cher et au top : au top de la localisation car vous êtes à 3 min de la plage et en plein centre ; au top des chambres et de l’ambiance, tout était super propre, il y avait un bar en bois au centre avec même des hamacs très appréciables pour se reposer et au top du prix ! Parce qu’à Punta del Este c’est pas comme à Colonia, c’est pire, c’est que t’as vraiment l’impression qu’ils ont fumé la moquette !!! Et en plus c’est vraiment pas bon ce qu’ils mangent ! Donc là tu te dis, euh non je ne vais pas dépenser 50€ dans un plat dégueu ! Je préfère me faire un bon resto en rentrant sur Buenos Aires et manger sur le pouce ici. C’est ce que j’ai fait ou du moins ce que j’ai « cru » faire. Je suis allée dans un fast food de poisson sur le port qui était proposé dans mon Lonely Planet « Artico ». J’en ai eu pour 980 pesos Uruguayen le pauvre plat ce qui fait : 31€… Bon là j’ai un peu halluciné et c’est quelque chose qui m’a bien saoulé ici. L’impression de dépenser pour de la merde. Les glaces : même combat ! J’avais trouvé des commentaires dithyrambiques sur un glacier ici sur le port et en réalité c’était à peine si c’était mangeable. Non mais franchement j’aurais pu manger une glace Carte D’or que je l’aurais préféré c’est pour dire !!!! Parce qu’il faut savoir que je ne mange jamais de glaces industrielles, je trouve ça dégueulasse en toute bonne foi que je suis (voilà pour le petit aparté sur ma vie stomatique).

Bref, vous allez me dire, mais qu’est-ce qu’on fout ici en fait ? Il faut savoir qu’il est très difficile de se baigner en Argentine, les plages sont proches du Rio et ne sont pas belles, l’eau est marron et très très froide. La seule possibilité pour trouver des plages sympas et propres sans prendre de billet d’avion c’est de passer en Uruguay. La célèbre plage Brava ou plage de la Mano est top ! Franchement propre, sable fin, grosses vagues de l’Atlantique. Je pense que c’est la meilleure de la ville. Et puis la main franchement fait son petit effet, on a vraiment l’impression qu’une main de géant est en train de sortir du sable ! J’ai bien aimé voir ça. J’ai bien aimé me baigner aussi. Ça m’a fait penser à mes vacances à Biarritz petite dans la maison de ma grand-mère. L’océan, y’a pas à tortiller c’est vraiment mieux que la mer !

Maintenant rétrospectivement, j’ai un ami qui m’a dit qu’un peu plus loin il y avait deux coins beaucoup plus jolis en Uruguay. Cela s’appelle José Ignacio et Cabo Polonio. Je suis allée voir su Google et vraiment ça a l’air beaucoup mieux que cette pseudo Miami à deux francs cinquante. Si j’y retourne j’irai là bas pour sure ! Mais je pense que je ne retournerai pas en Uruguay. Pour plusieurs raisons : d’abord je trouve ça trop cher pour ce que c’est. Quitte à payer je le ferai pour quelque chose de beau, c’est stupide peut être mais je préfère. Ensuite j’ai eu plusieurs expériences malencontreuses ici avec les hommes. A Colonia un mec m’a accosté lorsque je marchais vers la gare des bus depuis la vieille ville en se branlant dans sa voiture. Autant vous dire que ça m’a quelque peu choquée. Ensuite à Montevideo, les mecs, non mais… soit ils avaient jamais vu une meuf de leur vie, soit ils avaient pas niqué depuis 100 ans, mais y’avait clairement un souci ! J’ai eu le droit à tout sur l’heure où j’étais là-bas : « Holaa bebe !!! mmm este culo… », ou quand il y a eu un peu de vent « tu bombacha es roja, mmm, roja…, mmm, roja… » oui !! Ma culotte est rouge ET ALORS ????!!!!!!! ON VA S’EN REMETTRE HEIN !!!!!!??? Bon voilà ! Pour vous dire aussi que Montevideo n’a vraiment aucun intérêt mais que c’est quand même bien je trouve d’y aller, une ou deux heures, juste par curiosité. C’est la Capitale de l’Uruguay et c’est toujours intéressant pour comprendre un pays d’y aller. Il y a deux trois resto sympas en plus où les prix sont un peu plus bas mais c’est pas le Pérou hein et c’est rien de le dire. Je suis allée pour ma part à la Fonda à côté du Marché du port et j’ai bien aimé. J’ai bien aimé le cadre, l’accueil sympa et la bouffe. Un peu petit dans l’assiette mais très très bon. J’ai prix qu’un plat car couverts et service compris j’en ai eu pour 640 pesos uruguayens = 21€. Ça peut vous paraître banal depuis votre petit canap européen mais c’est énorme sur des pays d’Amérique du sud et surtout quand vous voyagez longtemps. J’imagine même pas pour les gens qui habitent là-bas ! Ça me révolte vraiment car ils ne peuvent vraiment pas s’offrir un resto.

Il semblerait toutefois qu’à Montevideo il y ait un intérêt streetart. J’ai vu pas mal de jolies choses plutôt sympas. Ah et puis ce panneau de signalisation tout à fait surréaliste qui n’est pas une blague du tout et qui pointait vers une rue toute sombre et plutôt dégueue. Voilà c’est cadeau !

Bref, tout ça pour vous dire que… Allez en Uruguay, par curiosité c’est bien, pour se baigner c’est mieux mais pas trop longtemps. Et essayez San Ignacio plutôt !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply