Voyages

Buenos Aires, les bases – Argentine

22 janvier 2017

De retour dans ma ville argentine adorée pour découvrir le B de BA cette fois !

Oui j’avoue, j’y suis retournée, presque un an jour pour jour après mon dernier voyage en Argentine ! Avec comme ambition cette fois-ci de rester plus longtemps à Buenos Aires pour en découvrir sa face cachée : oui le tourisme c’est bien joli mais les gens et les endroits cachés c’est mieux ! Mais aussi pour monter au nord, visiter les alentours de Salta et les Bodega de Cafayate, monter en Bolivie pour découvrir le fabuleux Salar d’Uyuni et pourquoi pas passer au Chili à San Pedro de Atacama et le redescendre par la Serena, la vale del Elqui jusqu’à Valparaiso ! J’ai 2 mois, ou peut-être plus si je décide de rester ! Top Chrono !

Ce premier article pose les bases de mon arrivée à Buenos Aires. Comment venir en sortant de l’aéroport où aller, comment parler… Quels bons plans en solo ? Un article plus approfondi et mieux sourcé car je commence à connaître la ville !

Mon premier jour. Un peu jetlaguée mais délicieusement heureuse, je choisi de faire confiance à mon ami Javier (rencontré plus tôt sur Couchsurfing) et de prendre un Uber à la sortie de l’aéroport. J’ai donc pris un UberX, moins de 2 fois moins cher que les taxis (au prix sympathique de 40€ les TAXIS) et beaucoup plus sympa : clairement c’est vraiment le bon plan à faire en arrivant. J’avais une énorme valise pleine de vins et de cadeaux et franchement je ne me voyais pas me la charrier pendant 2 h ! Ça vous évite le combo bus, attente et collectivo ou taxi ! J’en ai eu pour 17€ et franchement Javier m’a confirmé, c’était vraiment pas cher. Le prix est affiché d’avance comme ça pas de possibilité de se faire avoir, ça met 4 fois moins de temps, on discute super bien dans la voiture et tout le monde est content ! Franchement si c’est pas beau la vie ! J’ai continué pendant tout mon séjour à Buenos de prendre des Uber, c’est vraiment très pratique et plus sympa que les taxis !

J’arrive dans une chambre d’hôte réservée via airbnb calle Soler a Palermo. L’hôte est un peu spéciale, ma porte ne se ferme pas, ni celle des toilettes, on a une salle de bain pour 6 chambres et qui plus est, elle est moisie par l’humidité comme beaucoup d’autres choses dans la maison… Et la petite cerise, c’est qu’on crève de chaud sans l’air conditionné. Ce n’est pas grave, ni une ni deux je me mets à la recherche d’un appartement (on dit departamento ici, oui, ça peut vous servir !) cette fois qui me permettra de faire la cuisine et inviter des amis . Petite mésaventure au passage, j’annule ma réservation comme il l’était possible de le faire sur le site et la femme complètement hystérique me fout dehors… Bon… Super !! Du coup j’ai dû vite réserver mon appart un jour plus tôt. Je ne vous conseille vraiment pas cet airbnb.

Bref, me voilà partie, dans mon nouvel appartement calle Goritti 4908 ! Attention, c’est l’ultra bon plan, juste à côté de la plaza Serrano à Palermo Soho. Tout cosy avec chambre, salle de bain, cuisine, salon et balcon ! Au top du top pour 33€/nuit. Dans tous les cas pour résider, Palermo c’est vraiment le mieux, y’a San Telmo aussi mais Palermo c’est quand même mieux pour sortir le soir et rentrer à pieds ! :)

buenos aires;argentine;Argentina;Argentine

P1230072.JPGPour tout vous dire, oui car je vous dirai TOUT, j’ai choisi cette fois-ci de faire freestyle certes, mais de rencontrer des personnes sur Tinder et Couchsurfing. Bon je vous vois venir d’ici, latinos, blablabla, Tinder, blablabla… Attention, clairement il va falloir faire votre tri ! Mais ça m’a permis de rencontrer de très belles personnes sauf une de vraiment mais VRAIMENT pas terrible. JE dirais même “PETIT CON” mais je dirais aussi que ça forge le caractère ! Bref, tout ça pour vous dire qu’en 4 jours, j’ai changé 2 fois de logement, j’ai rencontré une dizaine de personnes vraiment chouettes, j’ai dégusté des vins, j’ai fait du bateau à San Fernando au nord de Buenos Aires, quasiment à côté de Tigre et San Isidro, je suis allée dans un bar glauque où j’ai vécu le pire moment de solitude de ma vie mais honnêtement j’en ri encore ! JAMAIS au combien JAMAIS cela ne me serait arrivée si je n’étais pas allée rencontrer des gens sur ces sites ! En plus à Salta par exemple ou c’est un peu plus compliqué de visiter sans voiture, j’ai rencontré un super argentin qui apprend le français et qui m’hébergera chez lui ! On visitera la région ensemble et montera jusqu’en Bolivie pour voir le désert d’Uyuni. Ah oui j’oubliais, à Salta y’en a beaucoup qui parlent français, allez savoir pourquoi !!! :)

J’avais cherché des cadeaux à pouvoir amener, des trucs sympas à leur faire découvrir ! J’ai apporté de la crème de marron qui est de ma région (et oui je suis née en Ardèche) et c’est vraiment top ! Ils adorent et n’en n’ont jamais vu, ils sont même étonnés d’en voir ! J’ai aussi pris des calissons et du vin mais pour l’instant je ne les ai pas distribué !

Petite mise en garde mais qui je pense vaut pour tous les voyages du monde en solo. Je suis partie pour fuir mon quotidien, mon boulot, voire un peu tout, parce que j’avais cette boule au ventre et ce sentiment de mal être, de vouloir tout foutre en l’air. Je suis arrivée ici, j’ai trouvé des gens adorables et j’ai eu aussi quelques problèmes.. Et les problèmes lorsqu’on est seule et loin de chez soit et bien c’est PLUS dur.. Et même si on sort et qu’on voit des gens, lorsqu’on rentre chez soi le soir et qu’on se réveille le matin on est seul et parfois triste. Ce que je veux dire, c’est que quel que soit ce que l’on fuit, on le retrouve toujours ailleurs puisqu’au final, cela fait partie de nous. J’enfonce peut-être des portes ouvertes mais la réalité a toujours du bon a être rappelée. Après certes, il c’est quand même mieux d’être triste par 30 degrés que par -10 avec des gens vingt fois plus cool que chez vous ! Et ça personne ne pourra le nier ! :)

Pour finir ce premier article sur mes premiers pas, voici un petit précis de vocabulaire et d’habitudes argentines pour mieux kiffer votre vibe et comprendre ce qu’on vous dit, c’est on dira mieux hein !

Vocabulaire :
Buenos Aires : “La ciudad de todos los argentinos”, voici ce qu’on peut lire en rentrant dans la ville en voiture. Ça veut en dire long sur comment ils aiment leur ville. Dites « BA » o « Baires » c’est plus « buena onda » :D.
Porteños : les habitants de Buenos Aires, du port en somme !
Estamos hablando : Expression qui signifie qu’en fait vous n’allez ni vous voir ni rien faire ensemble. En fait vous allez pas parler du tout il ne va rien se passer.
Dale ! : Ça marche ! On fait comme ça !
DAleeeeee ! : Alleeeezzzzzzz… (Quand on veut quelque chose de toi et qu’on te presse un peu de type gros connard de Tinder qui veut que tu viennes le voir en concert dans un bar pourri avec trois clampins toute seule pour que tu te sentes au top de ta vie.
Barbaro ! : Autre mot pour dir « Ça marche ! » « Allez ! ».
Boludo/Boluda : mot très familier pour les amis proches : petit con, petite conne… un truc du genre !
Buena Onda : expression très utilisée à Buenos Aires, cette bonne onde trés hypster de Palermo ahah… Buena Onda ou Que Buena Onda signifie que c’est trop COOL !!!
jajaja ou jejeje : littéralement ahahah ou hehehe, vous l’aurez compris, quand on rigole par écrit ici ça se passe comme ça ! Il ne s’agit pas de pinard !
Che ! : En fait c’est comme si on t’interpellait en te disant “Et toi”. On vous le fera pas trop mais vous l’entendrez autour de vous car c’est plutôt en direction de personnes proches et non d’étrangers, sauf si ce sont de bons amis à vous.
Manejar : ici on dit ça pour dire “conduire”.
Departamento : non, ce n’est pas un DEPARTEMENT mais un APPARTEMENT.
El auto : la voiture.
El Colectivo : le bus.
La carta Sube : le graal du transport en commun ! Elle se fait rare ! La carte qui vous permettra de pointer et payer vos colectivos et métros. A recharger dans les kiosques dans la rue. Peut être déchargée en négatif ! Oui oui !
Por supuesto : Claro en un peu plus fort.
Obvio : Carrément ! Grave !
Me complico : quand tu as la flemme ou que t’as vraiment pas envie de te justifier parce que tu veux pas aller à un endroit tu diras ça !

Habitudes :

Whatsapp : les argentins sont TOUS sur Whatsapp, très pratique pour communiquer. Visiblement les sms c’est encore payant ici.
Dans les verdalerias : ne vous servez pas, attendez qu’on vous serve sinon vous vous ferez jeter comme moi. :)
Traverser la route sans regarder : tu oublieras ici. Ils conduisent comme des FOUS DINGUOS. On double par la droite, par la gauche, on roule sur les 2 voies…. On s’engueule les fenêtres ouvertes sur le périph ! Bref le paradis des dangers publics ! :D
Tips : C’est 10% de la note totale.
Travail : moitié légal et l’autre moitié au black. Tout le monde fait comme ça. L’idéal pour un étranger est de s’inscrire à la fac pour avoir un visa d’étudiant et pouvoir bosser en Argentine. D’ailleurs je me pose sérieusement la question de faire ça !
Pour les adresses : On te donnera certainement une adresse pour un immeuble avec un numéro de rue et un code (de type : Goritti 4908 6b). C’est le numéro qu’il faut que tu rentres pour appeler l’étage. Et sinon, y’a pas de nom sur les portes hein, on sait jamais, des fois que ce serait TROP simple ! On te laisse un peu jouer et te taper tous les pisos (= étages) avant de trouver. jaja

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply educational websites 6 février 2017 at 10 h 14 min

    I love it when people get together and share ideas. Great blog, continue the good work!

  • Leave a Reply