Voyages

El Calafate et Torres del Paine – Patagonie Argentine et Chilienne

10 février 2016

RDV au bout du monde ?

Ok je ne fais pas toute la Patagonie mais si vous préparez votre voyage pour El Calafate ou le parc Torres del Paine et son W, je pourrai vous aider. Mon Lonely Planet n’est pas très fourni en explications, je trouve et on ne sait pas trop ce qui est vraiment intéressant ou qui ne l’est pas. A 150 dollars l’expédition, ça peut être sympa de pouvoir avoir quelques réponses… La Patagonie, c’est très cher ! Oui mais surtout en pleine saison (janvier/février). Il semblerait qu’à ces dates, les tarifs soient multipliés par deux. En haute saison c’est globalement les mêmes prix qu’à Buenos Aires (pour le logement et la bouffe) mais par contre, en ce qui concerne les expéditions, l’entrée des parcs, les refuges… Là, vous allez douiller !

Personnellement j’ai fait ce choix en pleine connaissance de cause, car le pire pour moi c’est le froid. En plein été, il peut faire 10 degrés le matin à El Calafate. Idem à Torres del Paine avec le froid du glacier en plus et en bonus : un vent de dingues. Je ne me suis donc pas posée 15 000 fois la question, car non, je ne veux pas y aller par grand froid, ces températures étant suffisantes pour ma part. Si vous voulez y aller donc en pleine saison, la montée des prix prise en compte, il faudra bien penser à réserver tous vos hôtels et refuges. Ceux-ci étant pris d’assaut.

Ayant seulement 2 semaines dans la région, j’ai privilégié ces deux endroits. Pourquoi allez-vous me dire ? Parce que d’abord, (ouais d’abord) j’ai tellement entendu dire qu’Ushuaia c’était tout moisi que je n’avais pas vraiment envie d’y mettre les pieds. A contrario, le glacier Perito Moreno à 80 km d’El Calafate m’avait été conté depuis tant d’années.. C’est un peu comme si l’on passait dans la ville d’Uyuni et qu’on hésitait à faire le désert de sel… Je n’ai pu rester que deux nuits à El Calafate pour visiter le glacier et repartir le lendemain en bus moyennant 460 pesos (ida y vuelta) pour Puerto Natales. Petite erreur de parcours ici, car il paraît que le glacier Upsala vaut vraiment le détour. Tant pis ! J’ai aussi entendu dire que les pingouins de Puntas Arenas ou les manchots de la Péninsule de Valdès valent franchement le coup d’œil ! Ok, ce sera sur ma liste pour la prochaine fois !

EL CALAFATE – PERITO MORENO :

J’ai donc choisi à El Calafate un mini trekking avec la compagnie « Hielo » dont le bureau se trouve sur la rue principale : « El Libertador ». Sachez que c’est cette agence qui organise le circuit. Si vous passez par une autre agence, vous aurez un supplément. Pensez aussi à réserver au moins la veille car le départ en bus à lieu à 7H30 et que j’ai eu in extremis la dernière place en arrivant la veille. Son prix est un peu exagéré : 1500 pesos pour le circuit et 260 pesos en cash pour l’entrée obligatoire sur le parc. Le repas n’est pas prévu, vous devrez vous emporter votre casse croûte. Vous arriverez en bus devant le lago Argentina et prendrez le bateau proche du glacier. Vous accosterez à côté et ferez 2h de marche avec crampons sur le glacier. En toute honnêteté c’est trop touristique pour moi. La marche, j’ai pas trouvé ça exceptionnel et je pense que les points de vue que vous faites après le lunch suffisent amplement. Vous en aurez en plus pour le tiers du prix. A la fin de la marche, le guide vous offrira un bon verre de Wishky avec la glace du glacier ! Wahouu ça réchauffe !

P1241577

EL CALAFATE

P1251588

AUTOUR D’EL CALAFATE

P1251670

PERITO MORENO – EL CALAFATE

Perito Moreno

VERRE DE WHISKY – PERITO MORENO

Pour l’hôtel, j’ai choisi Schilling pour la seule et bonne raison qu’il se trouve juste à côté de la gare routière. Mais bon… Les chambres ne sont pas du tout insonorisées, j’ai l’impression de dormir dehors… Il fait froid le soir, j’ai pas trouvé comment fermer les volets roulants… Mes toilettes étaient cassés.. Oh ! la galère quand même ! Mais bon, les gens étaient sympas et le petit déjeuner sans doute le meilleur que j’avais eu jusqu’ici.

À El Calafate, vous pourrez profiter des bonnes parillas. J’ai trouvé une Parilla délicieuse dans le Lonely bien que très touristique. N’hésitez pas à tester leur boudin noir, une spécialité de la région ainsi que l’agneau rôti à la broche.. Franchement c’est à se taper le cul par terre ! Les vins sont excellents aussi !

P1241582

PARILLA – LA TABLITA

PUERTO NATALES – TORRES DEL PAINE

Après El Calafate, j’ai choisi dans mon périple de me diriger vers la Patagonie chilienne au parc Torres del Paine. C’est un peu le rêve de tous les trekkeurs. Un long trek de 5 jours en perspective donc pour lequel j’ai réservé plusieurs refuges à l’avance. Beaucoup ne dorment pas en refuges et portent leur tente dans leur sac, avec tout le bordel : sac de couchage, vêtements et bouffe. Perso ils m’impressionnent, respect robustesse ! C’est aussi, en fait, le seul moyen de faire ce qu’ils appellent le « O », c’est à dire le circuit complet. Dans tout les cas, ce parc est fou fou. Que ce soit le O ou le W. Vous y verrez des paysages exceptionnels, de grands espaces et surtout des glaciers comme vous n’en avez jamais vu ! Vous y croiserez des lapins, des lièvres, plein de petits oiseaux, des aigles, des condors, des caracaras et si vous avez la poisse : des pumas et des veuves noires…

Les 2 organismes qui s’occupent des refuges sont : Vertice Patagonia et Fantastico Sur. Vous trouverez pas mal d’info sur ces sites. J’ai pris en photo la carte du parc qui inclue les temps de marche. Beaucoup plus simple pour concevoir son trajet.

P1281729

CARTE – PARQUE TORRES DEL PAINE

Perso, j’ai tout réservé en pension complète, car étant seule, je ne me voyais pas dormir en tente et porter toutes mes affaires pendant 5 jours. En pleine saison (janvier/février) pensez à tout bien réserver en avance, même les emplacements de tentes car tout est complet le jour j ! Pour se rendre à Puerto Natales, vous devrez prendre un bus de 5h. Vous aborderez une longue route fatigante (pensez à prévoir de l’eau et de quoi manger). Vous passerez la frontière, sortirez avec votre second tampon argentin et un nouveau tampon chilien sur votre passeport.

Arrivés à Puerto Natales la gare routière est à 20 min du centre ville et il n’y a pas de change possible depuis la gare routière. Il faudra donc aller à côté de la place principale : la place des armes. 750 pesos chiliens coûtent 1€. Ici, c’est quand même bien moins cher qu’en Argentine. Pensez bien à réserver votre ticket de bus à la gare routière pour votre aller vers le parc le lendemain. J’ai logé à Puerto Natales à l’hostel Paragonia Aventure. Pas cher et pratique pour les groupes. Je suis allée manger sur la place dans le meilleur italien que j’ai fait depuis bien longtemps : le Mesita Grande. Un osso bucco à se damner mais aussi des pizza qui me font grave de l’œil et beaucoup de pâtes « maison » comme leurs gnocchis accompagnant mon osso bucco juste complètement dingues. J’en ai eu pour 16€ avec une salade, une bouteille d’eau et le pourboire qui ici est compris sur le ticket. Je rêve d’y retourner à mon retour pour tester les pizzas et surtout les desserts. Tout est fait maison !

Le lendemain, la réceptionniste nous appelle un taxi qui nous coûte 2€ pour aller à la gare routière. Nous prenons le bus et nous nous arrêtons au bout de 2h à Laguna Amarga, base depuis laquelle vous devrez acheter vos tickets d’entrée sur le parc à 18 000 pesos chiliens. Les routes se séparent ensuite entre ceux qui choisissent de faire le W d’est et ouest et l’inverse. Personnellement j’ai choisi de l’ouest à l’est, car il semblerait que ce soit ainsi crescendo dans la difficulté. Pour ceux qui choisiront alors ce sens, vous irez ensuite à Pudeto pour prendre ce qu’ils appellent un catamaran mais qui n’a rien à voir avec un catamaran. C’est juste un bateau de tourisme. Il y en a deux : un très tôt le matin et un à midi. Il vous faudra donc bien penser à prendre le bus de 7h50 à la gare routière pour ne pas le rater. Nous empruntons la route du « bout du monde » et des paysages magnifiques s’offrent alors à nous ! Entre montagne, lacs et pampa ! Les prémices de ce que nous allons découvrir ! Surprise : sur le chemin nous apercevons des guanacos ! Je connaissais les lamas, les alpagas, les vigognes et en voilà des nouveaux ! Chouette ! :)

De Refugio Paine Grande à Refugio Grey :

J’ai commencé la marche direct du Refugio Paine Grande au Refugio Grey ! Je me suis dépêchée pour ne pas me retrouver avec le troupeau du bateau. J’avais entendu que ce circuit était une autoroute et bien au contraire je me suis retrouvée seule la plupart du temps ! Je pense aussi qu’une grosse majorité des gens commence par l’Est ce qui élague pas mal !! La première marche jusqu’au Refugio Grey longe le Lago grey turquoise sur lequel quelques morceaux de banquise se sont échappés et découvre le glacier à la mi temps ! Une vue à couper le souffle ! Les forêts sont belles et les arbres semblent vivants. Etranger similarité avec les arbres du seigneur des anneaux… J’ai découvert aussi que le parc avait subit un énorme incendie en mars 2015 et a perdu beaucoup de sa flore.

Par contre j’ai trouvé ça bien fatiguant… C’est sûrement parce que cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de marche en montagne. Ils avaient donné 3h30 de marche pour 11 km et c’est pile ce que j’ai mis ! J’avais l’impression d’aller vite pourtant :)). J’ai pas été trop impressionnée par le vent, j’ai visiblement eu énormément de chance. Le refuge Grey est tout confort, par contre, ils se lâchent les coucougnettes sur les prix !! 120€ un refuge, bon ok, avec dîner, déjeuner et lunch box… Mais quand même !! En dortoir !! Ça fait un peu chier ! Bref en tout cas j’ai une serviette fournie sur place, ça tombe bien j’avais oublié la mienne ! Il y avait un bar plutôt sympa avec du vin et du pisco autour de 6000 pesos chiliens le verre ce qui fait quand même 8€… Vous trouverez aussi une petite épicerie à côté dans la partie camping où j’ai pu acheter des fruits secs car je mourrais de faim. Mais bon, pareil, c’était 2000 pesos. Alors ok c’était healthy mais quand même, on est au Chili zut !!! Le dîner n’était vraiment pas terrible. De même que la lunch box : un sandwich garnit d’haricots verts en conserve sur des tranches de fromage en plastique… euh.. merci trop aimable !

P1271683

TORRES DEL PAINE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

LAGO GREY – TORRES DEL PAINE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

GLACIER GREY – TORRES DEL PAINE

De Refugio Grey à Refugio Paine Grande :

Je pars le matin de bonne heure et, bonne surprise, le retour s’avère beaucoup plus simple ! Je suis rassurée. J’arrive au refuge Paine Grande et je loue un sac de couchage pour 7000 pesos l’équivalent de 10€. Je visite un peu, profite du lac pour prendre des photos et découvre dans un bouquin que les indiens natifs de la région avaient été envoyés à Paris au 19ème dans le jardin d’acclamation pour être exhibés tels des animaux dans des cages. Je suis profondément émue, j’en ai les larmes aux yeux de haine. Je recharge mon téléphone, ravale ma salive et attend le repas de 19h. Le lendemain, je m’apprête à faire la plus longue balade vers la vallée française. J’espère la faire d’un trait pour dormir au refuge las Cuernos. J’ai un peu peur car les distances sont longues : 24 km avec plus de 12h de marche. J’ai appris en plus qu’il y avait un domo beaucoup plus proche, le domo Frances. Je ne l’avais pas vu lorsque j’ai fait mes réservation et c’est bien dommage.. C’est dingue, personne n’en parle nul part ! C’était un peu tard du coup, mais si j’avais eu le choix, j’aurais peut-être pris mon logement là-bas, pour couper un peu ce long trajet. Même si j’ai adoré le refuge Los Cuernos. Pareil, le dîner au Paine Grande n’était vraiment pas terrible. Un self pas top et une lunch box œufs / cœurs de palmiers en boite. Ah, oui ça vend du rêve tout de suite ! :)

De Refugio Paine Grande à Refugio Los Cuernos :

Je décolle à 7H30, après le petit déjeuner pour une longue marche de 10h. Je pars de Paine Grande, j’arrive à Campamento italianno, je fais une pause pipi et j’embraye direct vert Britannico et la vallée française. Je redescends, j’en ai plein les jambes de tous ces rochers et j’arrive avec peine à Los Cuernos au bord d’une petite plage et surprise : c’est magnifique et trop trop sympa ! Je suis éclatée mais le lieu est trop joli. Le staff adorable, la bouffe hyper bonne ! J’ai eu un peu froid dans le domo, j’aurais dû louer un sac de couchage en plus.

P1291737

TORRES DEL PAINE

TORRES DEL PAINE

TORRES DEL PAINE

TORRES DEL PAINE

TORRES DEL PAINE

P1301773

REFUGIO LOS CUERNOS – TORRES DEL PAINE

De Refugio Los Cuernos à Refugio Torres :

Je termine mon avant dernière journée par le retour au Refugio Torres. Le passage entre los Cuernos et las Torres est simple mais long. J’arrive dans un refuge assez difficile à trouver. La bouffe est vraiment très bonne c’est sûrement la meilleure du parcours. Les gens sont sympas.

De Refugio Torres à las Torres :

Le dernier jour, je monte à las Torres qui n’est en soit pas la marche la plus longue mais certainement la plus difficile et la plus dangereuse. Deux heures jusqu’au Refugio Chileno qui est un tout petit refuge coincé sur un cours d’eau puis ensuite gros passage dans la forêt et grande montée dans les rochers. Beaucoup de rochers à la fin et un chemin plus très bien délimité. La vue est bien belle de la haut. On déjeune proche du lac, c’est calme et agréable. Prête pour la redescente au Refugio Torres.

TORRES DEL PAINE

TORRES DEL PAINE

LES TORRES – TORRES DEL PAINE

LAS TORRES – TORRES DEL PAINE

Si c’était à refaire : je ne m’arrêterais certainement pas au Refugio Grey mais redescendrais directement si j’ai le temps. Il est cher et n’a aucun intérêt. Autrement, j’aurais pris une nuit au Refugio Chileno plutôt que deux nuits au Torres, mais malheureusement il n’y avait plus de place ! Et oui, c’est un tout petit refuge ! Sinon, tout pareil et dans le même sens : Ouest en Est.

Pour le retour à Puerto Natales, le seul bus à Laguna Amarga est à 14H30. Donc vous perdez toute une matinée. Vous avez donc deux possibilités. Soit vous choisissez comme moi de faire du stop et vous arrivez beaucoup plus vite à destination. Soit vous faites la marche d’1h à Laguna Amarga qui vous permettra de voir des peintures rupestres indiennes très anciennes !

N’hésitez pas si vous préparez votre expédition à me poser des questions ! :)

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Ivan 11 février 2016 at 20 h 52 min

    Impresionante la del Calafate, etsilaterre es mi libro preferido, ciao desde Japon, Ivan

    • Reply Amandine 13 février 2016 at 23 h 53 min

      Grazie mile Ivan :)
      Estás en Japón ? Es genial! Cuánto tiempo ?

      • Reply Ivan 15 février 2016 at 2 h 52 min

        Bonjour, o mejor para ti bonne nuit Amandine, oui je suis a Osaka, estare aca por un mes mas o menos, tengo que ir en tres lugares distintos y depende de al disponibilidad de los clientes, te mande un correo a tu mail, revisa , si quieres te mando alguna foto de japon.
        Un gusto leer tu blog, hasta luego, bonne semaine Ivan

        • Reply Amandine 1 mars 2016 at 20 h 56 min

          Oh !! Hola ivan !! Come staï ?
          Muchas gracias para mi blog !! Puedes enviar tus photos a este direccion : etsilaterre[@]gmail.com
          Queria volver en Argentina y Chile pero he encontrado un nuevo empleo aca !
          Hasta luego espero !! Ciao !!

  • Reply Mairenui URARII 29 février 2016 at 23 h 05 min

    Bonjour, vos récits sont précieux et tes instructifs. Je voyage seule et J’organise une visite a Torres d’elle paine le « W » pour novembre prochain. Grâce au forum que je scrute, grâce à vous et vos récits, j’ai donc décidé de faire le W d’ouest en est. Pourriez vous me donner des informations concernant:
    1) les réservations des refuges et domos. En effet, sur le site internet de Fantasticour et Vertice patagonia les réservations ne sont pas encore ouvertes. Vous concernant vous avez réserver combien de temps avant votre arrivée et comment vous êtes vous pris?
    2) pensez vous que je puisse faire la balade en bateau pour s’approcher du glacier grey, départ je crois de l’hôtel grey et descendre a refugio Grey, ainsi j’entamerai ma marche à partir de là? Qu’en pensez vous?
    3) c’est une très bonne idée de passer une nuit au domos francés et partir ensuite ver le refugio chileno

    • Reply Amandine 1 mars 2016 at 20 h 35 min

      Bonjour Mairenui !

      Merci beaucoup pour votre message qui me fait très plaisir ! C’est une bonne chose de faire le circuit d’ouest en est je pense !

      Alors, pour répondre à votre première question, quand souhaitez-vous partir exactement ? Personnellement pendant la haute saison, j’ai été obligée de réserver les refuges en novembre pour le mois de Janvier. J’ai tout réservé depuis les sites internet des 2 compagnies. Il doit falloir attendre que les réservations soient ouvertes pour la période à laquelle vous souhaitez partir si vous n’arrivez pas à le faire.

      Je crois que c’est tout à fait faisable mais vous vous coupez de la plus belle balade du circuit. Lorsqu’on découvre le glacier par surprise en marchant, c’est vraiment magnifique. Je crois aussi que le bateau est un peu cher à ce qu’on m’en avait dit mais je ne m’étais pas renseignée exactement pour ce transport.

      Oui c’est une bonne idée, car sur la fin on est vraiment crevée sur cette marche ! Après, je n’y suis pas allée car peu de personnes savent qu’il existe. J’ai bcp aimé le refuge los Cuernos !

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions ! :)
      A bientôt
      Amandine

  • Reply Capucine 25 mars 2016 at 16 h 43 min

    tes photos sont magnifiques ! ça donne envie

    • Reply Amandine 2 avril 2016 at 13 h 31 min

      Merci beaucoup Capucine :)

  • Reply Charles 3 juin 2016 at 14 h 49 min

    Sur la dernière photo, on voit les gens grimpés dans une «trail» très rocheuse et escarpée. Ils n’ont qu’un tout petit sac à dos. Je me demandais où était le reste de leur matériel? J’imagine que pour toute la durée du séjour dans ce parc, il faut apporter avec soi tout son matériel, son linge, etc ? Est-ce bien le cas? Si oui, j’aurais pensé qu’il fallait avoir un sac à dos d’environ 60 l. Un grand merci et ton récit de voyage est vraiment bien; j’y vais pour 21 jours en novembre.

    • Reply Amandine 10 juin 2016 at 17 h 47 min

      Bonjour Charles !
      Merci pour ton message !! Je suis contente que mon article puisse t’aider pour ton voyage !! :)
      Sur cette photo on voit la fin de la balade aux Torres. Sur cette balade tu es obligé de revenir en arrière. Du coup tout le monde avait posé leur sac dans le refuge qui était plus bas. En gros quand tu fais le trek dans le parc, soit tu choisis de dormir dans les refuges et tu n’as besoin de prendre avec toi qu’un petit sac où tu mettra tes habits, ta trousse de toilette, une grosse bouteille d’eau, des vêtements chauds et de la place pour ta lunch box qui te sera donnée par les refuges. Soit tu choisis de dormir dans une tente et là tu as un très gros sac à dos avec ta tente, ta nourriture pour tout le tour, tes vêtements et ta trousse de toilette. Moi personnellement je n’avais pas les conditions physiques pour prendre le gros sac sur toute la longueur du trek. Mais oui, beaucoup de personnes que j’ai croisé qui dormaient en tente avaient un 60l. Essaie de te soulager quand même un minimum car il y a de longues marches et un sac à dos de 60l est fatiguant !

      La période où tu pars en tout cas me semble super ! J’espère que tu auras beau temps et peu de vent. Moi j’ai eu la chance de ne pas avoir de vent mais il paraît que c’est le pire là bas. Donc pense aussi à un coupe vent.

      N’hésite pas si tu as d’autres questions ! Ce sera un plaisir de te répondre ! ;)

    Leave a Reply